Dans cette série, notre collaboratrice Julie Blondin part à la rencontre des entrepreneurs qui composent l’âme de Place de la Cité. Entre rires et confidences, ils se dévoilent pour nous partager leur histoire et celle de leur commerce. On vous invite à plonger vous aussi dans leur univers, une conversation à la fois

Partir pour mieux se trouver

C’est à l’autre bout du pays qu’Andréanne imagine son concept de boutique pour tout-petits. On peut dire que c’est un voyage qui aura changé sa vie.

Comment êtes-vous devenue entrepreneure?

Ingénieure de formation, Andréanne a travaillé quelques années dans ce domaine avant de remettre en question sa vie professionnelle. « J’aimais mon métier mais je n’étais pas passionnée », nous explique la jeune entrepreneure dynamique. C’est donc en congé de maternité à Vancouver qu’Andréanne fait le point. « Il y a beaucoup de mamans qui réfléchissent à leur carrière en congé de maternité et ça a été mon cas! », déclare-t-elle en riant. « Je me suis dit: ce serait vraiment super de se partir en affaires! », ajoute-t-elle.

Comment est née votre entreprise?

« Au départ, c’était quelque chose qui m’intéressait le domaine des tout-petits, mais aussi de créer mon projet de zéro. » À cette période-là, Andréanne constate qu’à Vancouver, il existait déjà de nombreuses boutiques pour enfants à la fois tendance et répondant aux besoins des parents. Celle qui était alors nouvellement maman note aussitôt la belle occasion d’affaires, un tel concept n’existant pas à Québec à cette époque. « Je me suis lancée comme ça, bien naïvement, en 2013 », raconte Andréanne. Après son retour de Vancouver, elle suit des cours universitaires dans le domaine de l’entrepreneuriat avant de se lancer dans l’aventure. Et le reste, c’est de l’histoire!

Fidèle à ses valeurs, jusque dans son entreprise

 Bâtir une entreprise qui reflète ses valeurs, c’était essentiel pour Andréanne. Aujourd’hui, elle peut non seulement dire ‘mission accomplie!’, mais aussi être fière d’avoir lancé un commerce qui se démarque justement par son côté humain.

Qu’est-ce qui vous distingue?

« C’est vraiment notre relation avec notre clientèle », nous confie l’entrepreneure volubile. Elle poursuit: « Notre équipe travaille tellement fort pour offrir le meilleur service client, autant en ligne que dans les magasins. » Et cette relation humaine et chaleureuse, ça fait partie des valeurs d’Andréanne. Selon elle, même si la boutique en ligne fonctionne très bien, il y aura toujours une valeur ajoutée pour les clients de pouvoir se faire conseiller en personne, dans la boutique. D’ailleurs, Andréanne et son équipe sont non seulement entièrement dévouées aux clients, mais ils s’assurent aussi d’être à l’affût des dernières tendances et de suivre les formations nécessaires pour pouvoir offrir les meilleurs conseils techniques. Chaque parent qui entre en boutique est donc entre de très bonnes mains. 

Quels sont vos produits les plus populaires?

Promouvoir l’achat local, c’est dans les valeurs de Charlotte et Charlie depuis longtemps déjà. Lorsqu’on questionne Andréanne sur ses marques préférées vendues en boutiques, elle répond: « J’en ai tellement, c’est tellement difficile! », en éclatant de rire. Parmi ses coups de coeur du moment et aussi ses meilleurs vendeurs, on retrouve les marques québécoises Birdz, Little Yogi ainsi que Lolo et moi. Au travers des nombreuses marques locales, Charlotte et Charlie propose également des produits importés. Il y en a vraiment pour tous les goûts!

Petit train va loin

 Se lancer en affaires par soi-même, c’est beaucoup d’apprentissages et de pression. Andréanne nous raconte les défis qu’elle a vécus et son approche pour les surmonter sans y laisser sa peau.

Quel est le plus gros défi que vous avez rencontré?

« J’en ai quelques-uns! », déclare d’emblée Andréanne, en partant à rire. Elle nous explique d’abord les difficultés liées à son marché: « il faut faire face à des compétiteurs qui sont géants », reconnaît l’entrepreneure enjouée. Loin de baisser les bras, Andréanne mise plutôt sur les forces de sa boutique afin de tailler sa place sur le marché. Elle nous mentionne également que la gestion de la croissance de l’entreprise n’est pas si simple. Puisque Charlotte et Charlie croît à merveille, le défi pour Andréanne « c’est de maintenir le rythme tout en continuant d’offrir ce qu’il y a de mieux à nos clients ».

Quel conseil donneriez-vous à un futur entrepreneur?

« Des fois, devant l’ampleur, ça peut être super étourdissant un projet, un défi », nous explique Andréanne. Afin de demeurer motivée, elle se répète régulièrement une phrase en particulier : « C’est un professeur à l’université qui disait ça. Je trouvais ça drôle, mais aujourd’hui je le dis souvent: un éléphant, ça me mange tranche par tranche! » Selon l’entrepreneure passionnée, le fait d’y aller étape par étape, tout en s’assurant de bien effectuer chacune d’elles, permet de faire tomber la pression. En voyant jusqu’où cette technique a mené Andréanne, on est d’avis que ce conseil fonctionne!

Et pour les curieux, le nom Charlotte et Charlie ne représente pas le nom des 2 filles d’Andréanne, puisque sa cadette n’était pas née lors du lancement de l’entreprise. Il s’agit plutôt du nom de son aînée, Charlotte, et de son ourson, Charlie!